Tout a brûlé dans la cuisine. Le saumon frais est même devenu fumé.

Je suis tombée enceinte après votre passage chez moi et de ce fait je voudrais vous poser une question au sujet de mon assurance vie.

Je suivais une voiture quand celle-ci s’est arrêtée à un feu rouge à ma grande surprise.

Je me suis foulé le poignet en sucrant les fraises.

Je vois pas pourquoi je suis amputé de toute responsabilité, puisque l’autre ne savait pas conduire non plus.

M. X m’a blessé au pied en me donnant un coup de main pour scier du bois.

Ma femme a été commotionnée et aura sûrement des cicatrices à la figure mais c’est rien, le docteur y a mis des infectants.

En reculant, j’ai malencontreusement heurté un piéton avec mon pare-chocs qui a été touché à la jambe gauche.

Je me suis coupé la main droite en bricolant. La gauche n’est pas mal à droite, mais elle travaille quand même plus lentement.

En se relevant, le cycliste n’a formulé aucune déclaration intéressante au sujet de la collision. Il se contentait de répéter Aïe, aïe, aïe sur tous les tons.

C’était jour de verglas. Je circulais très lentement dans ma voiture, quand le piéton m’a doublé à toute vitesse, par la droite et sur les fesses.

Le témoin est venu témoigner comme quoi il n’avait rien vu et rien entendu.

Mon fils ne peut être civilement responsable de cet accident puisqu’il est militaire.

Ma femme m’a laissé seul pour aller habiter ailleurs. Faut-il communiquer à mon assureur le nom de la personne qui vit maintenant avec moi?

Ne pensez-vous pas qu’il y a un peu d’abus? Mon accident n’est toujours pas réglé, alors qu’il est survenu le 30 février dernier…

L’accident s’est produit alors que je suivais la voiture qui me précédait et que je précédais celle qui me suivait.

J'aime cette blague 2


Mon grand danois a avalé les boucles d’oreilles en or de ma femme. Elles valent près de 2 000 euros. Elles étaient sur la table de chevet. Le chien les a vues, a bondi et les a avalées. Vous me demandez de vérifier si je ne pourrais pas les retrouver: j’aimerais savoir pendant combien de temps je dois vérifier les excréments de mon chien.

Je dois vous dire que les gendarmes m’ont posé des questions indiscrètes, du genre: D’où veniez-vous? Où alliez-vous? Avez-vous bu quelques verres? Avez-vous regardé à droite et à gauche avant de franchir le carrefour? Votre passagère est-elle un membre de votre famille? etc. Vous avouerez que c’est beaucoup de curiosité pour de la tôle froissée et que je n’ai pas à soulever le voile de ma vie intime sous prétexte que j’ai bousillé un pare-choc.

En avançant, j’ai cassé le feux arrière de la voiture qui me précédait. J’ai donc reculé, mais en reculant j’ai cabossé le pare-chocs de la voiture qui me suivait. C’est alors que je suis sorti pour remplir les constats, mais en sortant j’ai renversé un cycliste avec ma portière. C’est tous ce que j’ai à déclarer pour aujourd’hui.

Vous me demandez de vous donner mon accord sur les termes de votre lettre; or, cette lettre je ne l’ai jamais reçue. Comment voulez-vous que je vous donne mon accord sur le contenu d’une lettre que je n’ai jamais reçue? Je ne suis pas contre, mais je ne suis pas pour non plus. Comprenez-moi: quand on cause, il faut savoir de quoi on parle.

J’étais bien à droite et en me croisant, l’adversaire qui prenait son virage complètement à gauche m’a heuté et maintenant il profite de ce que j’avais bu pour me donner tous les torts. Honnêtement est-ce qu’il vaut mieux être saoul à droite ou chauffard à gauche? Il faut tout de même raisonner…

Un carrefour j’ai ralenti et j’ai laissé passer absolument toutes les voitures venant de ma droite que d’ailleurs il n’y en avait pas, alors j’ai avancé et j’ai été heurté par une 4L qui venait justement de ma droite par un moyen que j’ignore, j’ai heureusement freiné et c’est alors que le choc s’est montré sans réticence.

Je vous écris comme suite à votre lettre qui m’est survenu hier, consistant mon accident. Vous dites que je suis responsable pour la priorité, mais j’ai lu les lois et voilà ce qui en dérive: « Quand il y a un croisement entre deux routes dont l’une ne traverse pas l’autre, celle que est la plus petite doit s’arrêter la première ». Donc il n’y a pas de priorité qui tienne. C’est la loi qui est la plus forte. Vous seriez bien aimable de réviser vos conclusions pour me remettre dans mon bon droit lequel je me trouve déjà par ailleurs.

La Citroën avait priorité c’est un fait, mais je ne l’ai pas vue, d’ailleurs à la façon qu’il conduisait on voyait bien que la priorité il savait pas ce que c’était la preuve que si ca aurait été le contraire (une auto qu’aurait venu par la gauche) il emboutissait pareil. Donc il n’y a pas de motif à s’arrêter à cette question de priorité à laquelle vous donnez tant d’importance.

Je ne suis pas du tout d’accord sur le montant que vous m’allouez pour les bijoux. Ca ne représente même pas la somme des deux choses de mon fils, dont je vous ai envoyé les photos.

Je vous serais obligé de m’adresser le courrier le courrier concernant mon accident à un de mes amis M. car, pour la passagère blessée, ma femme n’est pas au courant, et il vaut mieux pas. Je compte sur votre compréhension pour ne pas déshonorer un honnête père de famille.

Je vous demanderais de ne tenir aucun compte du constat amiable. Vous comprendrez en effet que je fus brusquement pris d’une émotion subite : arrière défoncé, présence de la police, choc psychologique, tout concourrait à ce que je mette des croix au hasard.

A votre avis, est-il préférable d’acheter un chien méchant qui protégera la maison contre les voleurs ou de garder mon vieux toutou. Je vous pose la question parce que de toute façon c’est vous qui paierez les pots cassés, soit en indemnisant les blessés, soit en remboursant les objets volés.

J'aime cette blague 2

Il est exact que mon chien a mordu le petit garçon alors qu’ils jouaient ensemble gentiment, mais je n’étais pas assez près pour savoir lequel des deux à commencé à mordre l’autre.

J'aime cette blague 2

La cause indirecte de l’accident est un petit homme, dans une petite voiture, avec une grande gueule.

Je suis étonné que vous me refusiez de payer cet accident sous prétexte que je ne portais pas mes lunettes comme indiqué sur mon permis. Je vous assure que ce n’est pas ma faute si j’ai renversé ce cycliste : je ne l’avais pas vu.

J’ai heurté une voiture en stationnement et je me suis bien gardé de me faire connaître auprès de l’automobiliste. J’espère que vous serez content et que vous pourrez faire un petit geste en m’accordant un bonus supplémentaire.

Je suis entré en collision avec un brave homme dont les moyens intellectuels m’ont paru terriblement limités. J’ai donc eu la chance de parvenir à lui faire signer un constat qui m’est particulièrement favorable. Je pense que vous m’en saurez gré.

J’ai frappé un camion immobile qui venait dans la direction opposée. Pour éviter de frapper le pare-choc de la voiture devant moi, j’ai frappé le piéton.

Vous savez que mon taxi est transformé en corbillard et que je n’y transporte que des morts. Mes clients ne risquant plus rien, est-il bien nécessaire que vous me fassiez payer une prime pour le cas où ils seraient victimes d’un accident.

C’est vrai que le camion allait très vite quand il a heurté la voiture de Mr X. Je suis prête à témoigner en faveur de ce monsieur qui est justement le patron de mon mari. Vous voyez que je ne suis pas rancunière.

J’étais bien à droite et en me croisant, l’adversaire qui prenait son virage complètement à gauche m’a heurté et maintenant, il profite de ce que j’avais bu pour me donner tous les torts. Honnêtement, est-ce qu’il vaut mieux être saoul à droite ou chauffard à gauche? Il faut tout de même raisonner…

Je n’ai pas pu freiner à temps et ma voiture a embouti l’autre véhicule. Le conducteur et le passager sont partis immédiatement en vacances avec blessures.

Messieurs, je tiens à vous préciser que la blessée Mlle X est bien ma femme, mais pour ce qui est de sa panne corporelle je ne donnerais aucune suite. Je ne prends donc interêt qu’en ce qui concerne la réparation de ma voiture que j’ai besoin journellement.

J’avais passé la journée à magasiner pour des plantes et je retournais chez moi. En arrivant à une intersection, une haie s’est dressée devant moi, m’a bloqué la vue et je n’ai pas vu venir l’autre voiture.

Je vous témoigne un grand mécontentement vous mêtes tellement de temps à me rembourser mes accidents que c’est toujours avec celui d’avant que je paye les dégâts de celui d’après, alors n’est-ce pas que ça n’es pas sérieux de votre part.

Je me trouvais en 2e vitesse quand ma voiture fit un tête à queue en marche arrière tout droit dans le ravin que j’avais l’intention d’éviter cet accident malgré ce que vous dites je ne suis nullement responsable et souligner que je ne suis pas sans ignorer parfaitement le code de la route.

J'aime cette blague 1

L’autre voiture a frappé la mienne sans m’avertir de ses plans.

J’ai malheureusement rencontré un trottoir avec ma voiture neuve.

J’ai dépensé beaucoup pour elle : des lunettes qu’elle sera obligée de porter toute sa vie parce qu’elle a un défaut d’image.

Depuis l’accident, j’ai des mots de tête.

À la suite de mon accident du mois dernier, ma voiture a été convoquée par l’expert pour lui montrer ses dommages.

Je me suis tassé sur le bord du chemin, j’ai regardé ma belle-mère, puis nous avons pris le champ.

Le pauvre type était partout à la fois. J’ai été obligé de donner plusieurs coups de roue avant de le frapper.

On l’a trouvé mort dans un état grave.

Puisque mon assurance de frais médicaux s’étend aux personnes à charge, puis-je réclamer pour mon chien?

Le piéton ne savait plus par où passer, alors je suis passé dessus.

Pourriez-vous me donner la date d’expiration de mon assurance incendie pour que je sache jusqu’à quand je peux réclamer.

Ma voiture a subi d’importants dommages corporels.

J’ai décidé de ne pas prendre d’assurance responsabilité cette année car je ne vois pas qui pourrait me poursuivre: je suis si inoffensif!

Il a perdu son épouse le 17 écoulé. Il a également perdu le numéro de dossier.

J'aime cette blague 1

Tout d’abord je vous dis bonjour, ensuite je vous dis que je vous écris pour vous dire qu’une dame m’a dit que j’avais éraflé sa voiture avec mon vélo.

J'aime cette blague 1

J’avoue que je n’aurais pas dû faire demi-tour sur l’autoroute avec ma caravane, mais j’avais oublié ma femme à la station-service.

J'aime cette blague 1

Quel est le point commun entre une assurance maladie et une minijupe ?
Les deux couvrent le minimum vital.

J'aime cette blague 1