Blagues nulles

Blagues nulles

Les blagues nulles sont celles qui, le plus souvent, génèrent des soupirs et de très faibles gloussements de la part de l’auditoire. Elles peuvent être courtes ou longues, et porter sur n’importe quel sujet. Même si elles portent le plus souvent sur des clichés !

Les blagues nulles : qu’est-ce que c’est ?
Le concept de « nullité » est quelque chose de très subjectif. Il n’est donc pas simple de donner une définition précise de ce qui est considéré comme une blague nulle. Il s’agit de blagues que l’on connaît tous, ou dont la chute est très attendue. Certaines personnes trouvent que les blagues salaces font partie des blagues nulles.

Les blagues nulles peuvent être courtes et s’enchaîner sur une chute assez attendue, peu drôle ou peu recherchée. Quant aux blagues longues, elles permettent de raconter une histoire, toujours dotée d’une chute. Le plus souvent, les blagues nulles portent sur des clichés. Par exemple, sur les travers des hommes et des femmes. Ou sur des sujets trop souvent abordés dans le cadre de blagues et d’histoire drôles. Beaucoup considèrent d’ailleurs que les blagues sur les blondes ou les blagues de Toto appartiennent au registre des blagues nulles. Tout comme certaines devinettes, où les réponses paraissent alors très évidentes pour les personnes qui les entendent.

Les blagues de « beauf »
Les blagues nulles sont très diverses. Et parmi elles se trouvent « les blagues de beauf ». Ce sont généralement les blagues qui ne font rire personne, à part la personne qui la raconte. Celles pour lesquelles on se sent contraints de rire, alors qu’elle n’est pas drôle. Encore une fois, ici, tout dépend de la personne qui écoute la blague. Car l’humour reste une notion très subjective. En somme, on considère qu’une blague est « nulle » lorsqu’elle ne parvient pas à susciter un véritable rire chez celui ou celle qui l’entend.

Ceci pourrait vous interresser :