C’est un algérien qui est parti au Japon, le premier jour… il a dormi jusqu’a 11 : 30, …alors les japonais l’ont cru mort, l’ont enterré !

J'aime cette blague 57

C’est un algérien qui travaillait avec un japonais dans la réparation d’un câble électrique aérien. Le japonais qui était dans les airs, pris d’un vertige tombe du haut du pylone. Une fois à terre, il se relève vite fait et se remet au boulot. L’algérien, tellement t’choka d’da 10 jours de congé maladie ( ie : l’Algerien choqué à pris 10 jours de congé maladie).

J'aime cette blague 32

C’est un m’aaskri qui va chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux. Une fois la coiffure terminée, le coiffeur lui demande : »je te mets du gel ou ce n’est pas la peine », et le m’aaskri lui répond : »mets moi snépalapeine ».

J'aime cette blague 27

C’est un gars qui va à la mairie d’Alger pour faire ses papiers. Sachant qu’il existe deux chaînes (queues), une pour les hommes et l’autre pour les femmes, voyant, que celle des femmes était relativement vide, cet homme se déplace de la chaîne des hommes pour se mettre dans celle des femmes. Une femmes révoltée lui dit : « ya rajel ! hadi la chaîne taa en’sa » et l’homme lui répond : « kech ma b’kat redjla fi had ezmane ! ».

J'aime cette blague 25

Quatre copains vont au camping. Il y’a un algérien, un français, un anglais et un américain. L’américain dit : « moi, je ramènerai la tente ». Le français dit : « moi, je ramènerai les ustensiles de cuisine ». L’anglais dit : « moi, je ramènerai la bouffe » et l’algérien dit : « moi, je ramènerai mon copain ».

J'aime cette blague 21

Généralement, lorsqu’un navire débarque dans un port, il envoie des cordes pour qu’on l’attache au quai. Un jour, un navire étranger débarque au port d’Alger et voilà que l’employé du port sur le quai cri en direction de la personne sur le bateau: « Armi lehbila ! (cela veut dire: envoies la corde) ». Le marin le regarde avec de grands yeux sans savoir ce qu’il veut dire. L’employé du port répète une deuxième fois: « yaw Armi lehbila ! » et une fois de plus, le marin fait des gestes insinuant qu’il n’a rien compris. A ce moment là, un autre employé du port, voyant le manège, se dirige vers son collègue et lui demande : « c’est quoi le probleme ?». Et l’autre répond: « depuis tout à l’heure, je lui dit Armi lehbila mais il ne le fait pas !! ». Alors, celui-ci lève sa tête et dit au marin : »you speak english ? » et le marin tout content lui répond avec enthousiasme: »yes! I do ». Et l’algérien lui réplique : « Emala, armi lehbila….. »

J'aime cette blague 16

Un chercheur Maascri réalise une expérience avec une grenouille. Il lui coupe une patte avant et lui demande de sauter. Celle-ci saute. Ensuite il lui coupe une deuxième patte avant et lui demande de sauter. Celle-ci saute. Puis il lui coupe une patte arrière et lui demande de sauter. Tant bien que mal la grenouille parvient à sauter. Enfin il lui coupe la quatrième patte et lui demande de sauter. Celle-ci n’obéit pas. Il lui répète l’ordre de sauter pour valider le comportement de la grenouille. Celle-ci ne saute toujours pas. En conclusion de son expérience, le chercheur maascri écrit : Quand on coupe quatre pattes à une grenouille, elle n’entend plus.

J'aime cette blague 15

Madame est à bout, son époux ne rentre jamais avant minuit, 1h00 du matin, et de plus il est complètement saoul.
Elle décide de prendre les choses en main et discute avec son mari « voilà à partir de demain tu viens directement à la maison en sortant du travail, tu ne seras pas déçu ».
Le lendemain à 18h00 il est à la maison : relooking total du salon, super déco, lumière tamisée, petites tables, musique discrète et surtout bouteilles et verres scintillants. Tout se passe bien mais à minuit passé, il se lève péniblement, mets sa veste et se dirige vers la sortie. Sa femme ne fait qu’un bond et lui dit « mais tu vas où, et lui de répondre « excuses-moi, j’ai des principes moi Madame, je rentre chez moi, je ne dors jamais dans un bar ».

J'aime cette blague 11