Quand je suis né, j’étais noir.

Quand je suis né, j’étais noir.
Quand j’ai grandi, j’étais noir.
Quand j’ai peur, je suis noir.
Quand je vais au soleil, je suis noir.
Quand je suis malade, je suis noir.
Tandis que toi ‘homme blanc’,
quand tu es né, tu étais rose,
quand tu a s grandi, tu est devenu blanc,
quand tu vas au soleil, tu deviens rouge,
quand tu as froid, tu deviens bleu,
quand tu as peur, tu deviens vert,
quand tu es malade, tu deviens jaune,
et après ça tu as le toupet de m’appeler ‘homme de couleur’ ?

Vote DownVote Up
Score : +321

Et tu reproches à ton voisin d’être un étranger ?

Ton scooter est japonais.
Ta pizza est italienne
et ton couscous algérien.
Ta démocratie est grecque.
Ton café est brésilien.
Ta montre est suisse.
Ta chemise est hawaiienne.
Ton baladeur est coréen.
Tes vacances sont turques,
tunisiennes ou marocaines.
Tes chiffres sont arabes.
Ton écriture est latine.
Ton Christ est juif.

Et tu reproches à ton voisin d’être un étranger!?

Vote DownVote Up
Score : +182

Un skin discute avec un noir (si, si, ça arrive) :

Un skin discute avec un noir (si, si, ça arrive) :
Skin : Tu sais pourquoi tu as la plante des pieds et les paumes blanches?
Noir : ?
Skin : Parce que t’étais à 4 pattes quand je t’ai peint. Ouarf, ouarf!
et la réplique du noir:
Noir : Et tu sais pourquoi ton trou du cul est noir?
Skin : ?
Noir : Parce que j’étais pas sec quand je t’ai enculé. OUARF, OUARF!
(ou comment inventer le racisme antiraciste)

Vote DownVote Up
Score : +99

Le pen et son chauffeur passant sur une petite route de campagne en voiture

Le pen et son chauffeur passant sur une petite route de campagne en voiture,
percutent accidentellement un cochon qui traversait.
Le pen dit à son chauffeur de se rendre dans la ferme d’où sortait le cochon
pour aller s’excuser auprès du fermier.
Le chauffeur sort de la voiture et frappe à la porte d’entrée.
On ouvre au chauffeur et on le laisse rentrer.
30 minutes passent passent… Puis une heure et toujours pas de chauffeur!
Le pen commence à s’impatienter et envisage même le pire pour son chauffeur,
lorsqu’il le voit enfin sortir de la maison ‘tout sourire’, faisant force signes
de la main aux autochtones.
Alors Le pen lui demande pourquoi il a été si long, et la chauffeur lui répond:
– Eh bien, c’est parce que d’abord le fermier m’a serré la main, puis il m’a
offert une bière, ensuite sa femme nous a sorti des petits gâteaux, et pour
finir, la fille de la maison m’a embrassé!
Du coup Le pen demande:
– Mais qu’avez-vous dit à ce fermier?
Le chauffeur lui répond:
– Je lui ai dit que j’étais le chauffeur de Le pen, et que j’avais tué le
cochon.

Vote DownVote Up
Score : +53

C’est Jean-Marie qui revient d’un meeting à Marseille avec Karl, tard le soir.

C’est Jean-Marie qui revient d’un meeting à Marseille avec Karl, tard le soir.
Voyant un arabe marchant près d’un mur, Karl dit:
– Dis, dis, tu te le fais ?
Jean-Marie fait alors une embardée et écrase l’arabe contre le mur. Puis après
quelques mouvements de marche avant-arrière, ajoute
‘Tiens il a peut-être un portefeuille bien rempli’.
Il sort de la voiture, fouille la veste de l’arabe, ne trouve rien.
Moralité: On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

Vote DownVote Up
Score : +55

Envie de découvrir de nouvelles blagues ? Essayez une autre catégorie en cliquant ci-dessous :