Blagues Algériennes - Page 2

Tu viens directement à la maison en sortant du travail

Madame est à bout, son époux ne rentre jamais avant minuit, 1h00 du matin, et de plus il est complètement saoul.
Elle décide de prendre les choses en main et discute avec son mari « voilà à partir de demain tu viens directement à la maison en sortant du travail, tu ne seras pas déçu ».
Le lendemain à 18h00 il est à la maison : relooking total du salon, super déco, lumière tamisée, petites tables, musique discrète et surtout bouteilles et verres scintillants. Tout se passe bien mais à minuit passé, il se lève péniblement, mets sa veste et se dirige vers la sortie. Sa femme ne fait qu’un bond et lui dit « mais tu vas où, et lui de répondre « excuses-moi, j’ai des principes moi Madame, je rentre chez moi, je ne dors jamais dans un bar ».

Vote DownVote Up
Score : +118
Loading...

Un Maascri va au cinéma

Un Maascri va au cinéma, il achète son billet à la caisse et pénètre à l’intérieur. Une minute plus tard il revient et en achète un autre. Puis quelque minutes plus tard il revient encore et demande un autre billet. Je ne comprend pas, dit le caissier, je vous en ai déjà vendu deux. Je sais répond le gars, mais chaque fois que j’entre dans la salle il y a un gars qui me le déchire.

Vote DownVote Up
Score : +83
Loading...

Abderrahmane

C’est un certain abderrahmane qui voyage en égypte. Arrivé la-bas, il y rencontre un égyptien et abderahmane lui demande son nom. L’égyptien répond : « mohamed ben abd el walid el moustafa aba abdallah el maghlaoui”. A son tour, abderrahmane se présente : « anaya ! c’est… abderhamane errahim, maliki yaoum eddine, iyaka naâboudou ou iyaka nastaîne…. ».

Vote DownVote Up
Score : +58
Loading...

C’est un petit oiseau tombé du nid et complètement gelé

C’est un petit oiseau tombé du nid et complètement gelé. Passe un fermier qui, voyant cette pauvre petite bête sur le point de mourir de froid, la dépose délicatement dans une bouse de vache. L’oisillon tout heureux se met alors à siffloter. Un renard l’entend, se dit « tiens, voilà mon dîner » et s’approche. Il retire le piaf de sa bouse, l’essuie et hop ! le gobe. Moralité : 1. Ce n’est pas parce qu’on te met dans la merde qu’on te veut forcément du mal. 2. Ce n’est pas parce qu’on te sort de la merde qu’on te veut forcément du bien. 3. Quand tu es dans la merde, ferme-la.

Vote DownVote Up
Score : +43
Loading...

Ceci pourrait vous interresser :